Accouchement: comment respirer pour pousser?

L’accouchement est un moment très important dans la vie d’une femme.

En effet, devenir maman va changer beaucoup de choses.

Mais il y a certaines phases dont celle de l’expulsion de bébé qu’il faut préparer.

Pour que le bébé puisse sortir, il va falloir pousser très fort.

Mais pour bien maîtriser cette phase, il y a des petites choses à savoir qui vous aideront à accoucher dans les meilleures conditions.

Accouchement: comment respirer pour pousser?

Savoir bien respirer pendant l’accouchement

La respiration pour pousser est très importante.

Il faut tout d’abord écouter les consignes de la sage-femme.

En pratique, il faut pousser quand cette dernière vous le dit.

C’est très important!

Avant l’accouchement vous suivez des séances pour vous préparez à ce moment.

On vous apprend deux techniques pour pousser avec des respirations différentes.

Dans les deux cas, la poussée se fait sur la contraction.

La première est la poussée en respiration bloquée.

Il faut commencer par inspirer profondément quand les contractions commencent.

Vous devez garder l’air dans les poumons, vous replier sur vous-même avec la menton derrière la poitrine.

La seconde méthode est la poussée en expiration forcée.

Elle consiste à inspirer puis à expirez le plus fort possible mais doucement.

Il faut en même temps faire obstacle à l’expulsion de l’air.

Entre chaque contraction, il est important de respirer comme on vous l’a appris avant l’accouchement.

Vous devez faire la respiration du petit chien.

Dans la pratique, cela consiste à inspirer et à expirer des petites quantités d’air par la bouche.

Ce qui est plus complexe est que la durée de vos inspirations soit égale à celle de vos expirations.

De plus, il faut sortir la langue comme le petite chien qui halète.

Il existe aussi des exercices de respiration pour apprendre à mieux pousser pendant votre accouchement.

Au moment où la sage-femme vous demande de pousser, il faut inspirer très profondément pour bien remplir vos poumons avec le plus d’air possible.

Gardez la bouche fermée pour garder l’air.

Puis vous devez pousser le plus fort que vous pouvez.

Quand la sage-femme vous dit d’arrêter alors vous pouvez expirer et détendre vos muscles.

Comment choisir sa méthode de respiration pour accoucher?

Il n’y a pas une bonne et une mauvaise méthode respiratoire car c’est différent pour chaque femme.

Ce qui est essentiel, c’est de bien maîtriser les deux et de continuer à faire des exercices chez soi.

Avec le temps, vous allez naturellement en préférer une car vous la trouverez plus simple ou pour une autre raison.

De plus, si vous n’arrivez pas à choisir ce n’est pas grave car il est aussi tout à fait possible d’utiliser les deux pendant votre accouchement.

Il faut surtout bien suivre les conseils et laissez la sage femme vous aider en vous guidant le jour J.


Articles connexes :

Comment exprimer sa colère refoulée?

Comment gérer et calmer sa nervosité?